Il n’y a pas eu de petites victoires. Elles ont toutes été gigantesques.

par Karine Canuel, St-Jean-sur-Richelieu (Québec)

« Sarah est née à 24 semaines et un jour et pesait 650 grammes. Les premières semaines ont été déchirantes. On lui a diagnostiqué une anomalie congénitale. Ses poumons étaient horribles à voir. Et puis il y avait aussi une hémorragie cérébrale. Les médecins appelaient ça une hydrocéphalie. Il y avait une tempête dans ce petit corps.

« Nous étions tellement inquiets. Nous avions perdu deux bébés au bout du premier trimestre et tomber enceinte me posait un vrai défi. Nous ne voulions même pas admettre que nous risquions de la perdre. Ça nous faisait tellement mal, mais nous n’allions pas abandonner.

« Malgré tout ça, il s’est produit quelque chose d’extraordinaire. Elle a grandi. Elle a pris des forces. Nous nous émerveillions de chacun de ses minuscules progrès. Et puis voilà que deux jours avant qu’elle sorte de l’hôpital, on a découvert qu’elle avait des caillots dans le cœur. Notre séjour à l’UNSI a duré 141 jours. Chaque fois que nous sentions que nous ne pouvions plus supporter cette situation, nous trouvions la force de continuer.

« Je suis enfin devenue une MAMAN, mais pas une maman ordinaire. J’étais la maman d’un bébé prématuré, une maman très fière qui ne prendra jamais quoi que ce soit pour acquis. Une fois que Sarah est rentrée à la maison, il restait encore quelques défis à relever, d’autres sont apparus, mais certains problèmes se sont aussi beaucoup améliorés. Comment va Sarah aujourd’hui? Elle a maintenant une petite sœur, Leanne, née à terme. Elle a encore quelques problèmes, mais le plus important, c’est qu’elle a une joie de vivre qui ne cesse de nous étonner. Nous avons décidé de regarder vers l’avenir, vers l’espoir. Son rire est notre plus beau cadeau. »

Chaque dollar compte

Pour l’amour de la famille. Pour toujours dans nos cœurs.